Portrait d’artiste ° Armelle – Timéliot

Armelle, illustratrice

                              en 20 questions

@timeliot.illustrations

De grandes chaussettes rouges comme des chausses de lutin, et voilà Timéliot qui s’installe dans une estampe japonaise de monsieur Kawase. Les fils de laine coiffent les longs cheveux noirs de la femme dans le tableau. Timéliot trempe ses pieds dans l’eau d’un bocal, prend son envol et se balade tour à tour dans ces dessins à l’inspiration japonisante. Armelle est à l’origine de ce petit personnage qu’elle a créé et qu’elle affectionne particulièrement. Actuellement, elle s’y consacre presque totalement.

3

L’illustratrice, née à Paris, a étudié la communication visuelle à l’UCAD (Union Centrale des Arts Décoratifs). Elle a eu la chance de travailler rapidement avec beaucoup de maisons d’édition, à une époque où l’édition jeunesse était en pleine expansion.

Désormais, Timéliot l’accompagne. Alors, vous aussi vous venez à sa rencontre ?

    1. Quel est ton plus grand rêve d’enfant ? Ne jamais devenir complètement adulte et garder une âme d’enfant. Je crois que c’est gagné !
    2. Ce côté artistique t’a-t-il été influencé par ton entourage ? une rencontre ? Mes parents m’emmenaient souvent voir des expositions, visiter des monuments… etc. Je râlais souvent, mais maintenant je les remercie vivement de m’avoir initiée très jeune à l’Art.   1
    3. Comment travailles-tu ?  Je vais tous les jours à mon atelier à la Bastille (Paris). J’y suis bien, et quand je n’ai pas de commande ou de travaux en cours, je me laisse guider par mon crayon, sans aucune attente particulière.
    4. Qu’est-ce qui t’inspire ? Quand je suis en panne d’inspiration, je regarde des tas d’images sur internet et j’attends un déclic.
    5. Penses-tu avoir confiance en toi ? Pas du tout. Mais peut-être que ce doute est moteur pour ma créativité.
    6. Qu’est-ce qui te donne confiance en toi ? Les retours positifs des personnes qui apprécient mon travail. Particulièrement ceux des enfants, je sais qu’ils ne font pas semblant.    2
    7. Quels sont tes artistes (peintres ou autre) préférés ? Ceux qui t’ont influencée ? Beaucoup d’artistes : peintres, réalisateurs, illustrateurs, sculpteurs, poètes, musiciens de toutes les époques, m’ont influencée. Le mouvement impressionniste, Rodin, Carpeaux, Walt Disney, Benjamin Rabier, Purcell, Wagner…. Il serait trop long de les nommer ici. J’ai emmagasiné beaucoup d’images, de mélodies, d’émotions. Cela ressort parfois de façon « anarchique » dans mes dessins.
    8. Avec quels outils préfères-tu travailler ? Le crayon à papier est de loin, mon outil préféré. Il m’est totalement indispensable. Pour la mise en couleur, j’ai longtemps travaillé avec de l’encre, puis avec des marqueurs à l’alcool sur papier layout. Actuellement, je travaille beaucoup avec mon ordinateur. Le seul inconvénient, c’est que l’on peut reprendre éternellement un dessin. Il faut savoir s’arrêter.
    9. Si tu devais définir en 3 mots la clé de ta réussite ? Liberté, persévérance, envie.      4
    10. Si tu étais un animal (le plus proche de ton caractère), lequel serais-tu ?           Un chat.
    11. Si tu n’avais pas été illustratrice, quel métier aurais-tu exercé ?Ethologue, chasseuse d’images, ou musicienne.         5
    12. As-tu déjà refusé des propositions de travail ? lesquelles et pourquoi ? Parfois, quand le thème ou mes employeurs ne m’inspirent pas.
    13. Te verrais-tu enseigner ton métier ? Il m’arrive de faire des interventions dans les écoles ou de coacher des adultes sur un projet d’album. C’est très enrichissant de devoir penser autrement, de s’adapter au niveau et au besoin de chacun.
    14. Cite-nous 3 rêves accomplis. De nombreuses publications en tant qu’auteure/illustratrice. La liberté dans le choix de mes projets. Une certaine cohérence entre ma vie de famille et mon travail.
    15. Cite-nous 3 envies, projets futurs que tu voudrais voir accomplir. Fuir Paris à mi-temps, prendre le temps de peindre, sculpter, jardiner, observer… , être entourée d’animaux en liberté pour les observer.     7
    16. Te sens-tu libre dans ton métier ?C’est à mon sens, une condition indispensable pour être illustratrice, même si elle se paye cher. Mais je n’ai aucune créativité si je suis bridée.
    17. Et si tu nous donnais une définition personnelle d’ « être artiste ». Un artiste ressent un besoin irrépressible d’extérioriser ses sentiments, émotions, impressions quel que soit le moyen d’expression choisi.
    18. Y a-t-il des œuvres personnelles que tu ne réserves qu’à toi, que tu ne partageras jamais ? En général, non. Pour moi, l’art est certes une façon de s’exprimer, mais également un moyen de communication. J’ai cependant quelques réserves parfois à montrer un dessin quand il me dérange ou que je le considère comme raté. Sans doute une peur du jugement…
    19. Quel regard portes-tu sur ton métier ?Mon métier est porteur de rêves, de message et d’espoir. C’est une échappatoire, un partage d’univers personnels où tout est possible.                    6
    20. Un conseil à de jeunes artistes ? Observe, dessine, ressent, écoute… Inspire toi des autres, de tout ce qui t’entoure, laisse mûrir et réinvente en y mettant tout ton cœur.

 

 

 

Merci

Pour découvrir son travail, le site de Timéliot et le site d’Armelle et sur facebook – Timéliot

Et si vous voulez découvrir d’autres Portrait d’artiste ° Faërie, créatrice ou d’autres articles Sensiblo 77

timeliot

 

4 réflexions sur “Portrait d’artiste ° Armelle – Timéliot

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s